Arreter la neige - Changer le vent

Enregistrez vous pour désactiver ce bloc

+- Annonces

Concours photo novembre
Gagnant concours photo novembre

Produits Forum Mustang
Boutique Forum Mustang

Auteur Sujet: Shelby GT 500, 2013 De Terrebonne Québec à Watkins Glen, État de New York  (Lu 1666 fois)

MustangGT

  • Mustangueur intoxiqué
  • *****
  • Messages: 1568
Je partage avec vous un article qui est du bonbon pour les amateurs de Shelby GT 500


 De Terrebonne Québec à Watkins Glen, État de New York
Avec une Shelby GT 500, 2013
http://goo.gl/maps/ktwT0



Éric Descarries.
Source:
http://blogues.lapresse.ca/monvolant/descarries/2012/09/17/shelby-gt-500-watkins-glen-et-terrebonne/
Mise en ligne: Lundi 17 septembre 2012[/font]

Chroniqueur automobile depuis près de 20 ans, Éric Descarries a été adjoint à la rédaction de L’Almanach de l’auto de 1985 à 1999. Spécialiste des pneus et passionné de camions et de courses NASCAR, il collabore régulièrement au cahier L’Auto de La Presse. Vous le retrouverez également dans les revues Garagiste et CASP. Son idole est Bob Lutz, celui qui «réveille» l’industrie automobile de nos jours.

 


Excusez l’humble retard de la parution de ce blogue mais je vis présentement des semaines tout aussi chargées qu’elles peuvent être intéressantes. Toutefois, laissez-moi vous dire que je ne m’ennuie pas!
 
Prenez, par exemple, la semaine dernière. Comme d’habitude, mes week-ends sont occupés par les courses de NASCAR dont je suis le commentateur à RDS (depuis près de 23 ans…!). Mais pour passer le temps (!), je décide parfois d’aller….aux courses (et aux expositions de voitures de tout calibre…j’aime aussi lire et je vous en reparle…). Cette fois, je voulais faire mon pèlerinage annuel au U.S. Vintage Grand Prix à Watkins Glen, New York, à environ six heures de chez nous. J’en profite alors pour en faire un «road trip» dont je vous fais part. J’avais alors le choix entre plusieurs voitures qui m’étaient offertes mais j’ai opté pour une Shelby GT500, vous savez, celle qui a un V8 de 662 chevaux! Vous avez bien lu, 662 chevaux, le V8 de production le plus puissant au monde qui est capable, selon Ford, de propulser cette Mustang à quelque 200 m/h (320 km/h en cinquième vitesse). Vous allez alors penser que je suis devenu fou et que devrai hypothéquer ma maison pour en payer l’essence! Lisez bien ce qui suit. En fait, je voulais tout simplement prouver que l’on pouvait facilement vivre avec ce que l’on pourrait qualifier de «supercar».
 


Ford commercialise cette Mustang Shelby GT 500 qui peut faire 320 km/h! (Photo Éric Descarries)
 
En effet, cette Mustang pourrait très bien être qualifiée de «supercar», un titre que l’on attribue généralement qu’aux voitures parfois exotiques comme les Nissan GT-R, les Mercedes C63, les Porsche Turbo et les Corvette ZR-1. Vous n’avez qu’à consulter les nombreux articles qui ont été écrits à son sujet pour vous rendre compte de ses performances électrisantes. Cette Mustang Shelby peut même battre des voitures deux à trois fois plus coûteuses que ce soit en ligne droite ou sur des circuits sinueux. Écrire une autre fois sur ce sujet aurait été de la redondance. Mais faire un «road trip» (pardonnez moi cette expression anglaise mais elle identifie bien l’exercice que j’ai fait avec la GT 500), démontrant que l’on puisse vivre tous les jours avec un «supercar» (sauf en hiver, bien entendu…quoique…) me paraissait différent.
 


La Shelby GT 500 à Watkins Glen (Photo Éric Descarries)
 
Je vous décris donc la voiture que vous pouvez voir en photo dans ce blogue. C’est un coupé Mustang 2013 (avec toit de verre) mû par un V8 de 5,8 litres (environ 351 pouces cubes) coiffé d’un compresseur mécanique, un moteur qui a été monté à la main. Il fait, je le répète, 662 chevaux et 631 li-pi de couple à 4000 tr/mn. Ce V-8 en aluminium est combiné à une boîte mécanique à six rapports dont le passage est très resserré. Évidemment, c’est une propulsion arrière avec pont rigide (dont la suspension a été superbement calibrée) avec un rapport de 3,31 :1. Les pneus sont de gros Goodyear Eagle F1 Supercar sur jantes de 19 et 20 pouces et les freins d’avant sont des Brembo aux disques surdimensionnés. Les échappements émettent un son guttural impressionnant mais celui-ci s’atténue en vitesse de croisière.
 


Le V8 de 5,8 litres avec compresseur mécanique…662 chevaux! (Photo Éric Descarries)
 


Chaque moteur de cette Shelby est construit à la main et signé de ses «créateurs», dans ce cas, deux femmes! (Photo Éric Descarries)
 
À l’intérieur, on reconnaît l’aménagement typique aux Mustang sauf pour la broderie au nom de l’auto dans les sièges. Ceux d’avant sont des Recaro au support latéral confortable (mais qui demandent un peu d’exercice pour s’y asseoir) alors que les deux places d’arrière demeurent étroites mais relativement utiles pour une courte distance. Le tableau de bord est relativement occupé par l’instrumentation (incluant un compteur de vitesse de plus de 300 km/h!) et l’écran du système de navigation (facile à opérer et à consulter). Je regrette cependant que Ford n’y ait pas inclus une caméra de marche arrière à cette auto vu l’angle prononcé de la lunette. Toutefois, j’ai bien aimé les rétroviseurs extérieurs avec leur petit encart qui balaye un plus grand rayon de visibilité. Il n’y a que le coffre qui m’a déplu. Il est généralement suffisamment grand pour les besoins de deux voyageurs. Mais l’espace qu’occupe le «sub-woofer» m’a déplu. C’est beau la musique…mais surtout celle qui sort des échappements. C’est pourquoi il n’y a pas de radio dans ma propre Cobra!
 


Le compteur de vitesse indique vraiment ce dont la Shelby GT 500 est capable (Photo Éric Descarries)
 
En route
 
Watkins Glen est à environ six heures de route de Laval. Je suis donc parti avec la GT 500 vendredi matin autour de 5h00. J’avais pour compagnon de voyage Marcel Boucher, denturologue et collectionneur de voitures anglaises de mon patelin. Sa première surprise fut de constater combien les sièges étaient confortables et comment l’auto était silencieuse en vitesse de croisière. En sixième vitesse, j’ai activé le régulateur de vitesse à 112-115 km/h et nous avons pris la 40/401 vers l’ouest jusqu’à la sortie nous menant à la 81 américaine. Pour ce faire, nous avons du passer sur le pont des Mille-Îles (quelle vue) puis passer les douanes américaines. Le douanier, un gars dans le début de la trentaine, a été tout simplement charmant et…charmé. En regardant la Shelby, il nous a dit qu’il possédait une Mustang GT 1967. Il m’a demandé si c’était la Mustang à plus de 650 chevaux ce que j’ai confirmé. Après quelques explications techniques, je lui ai promis de ne pas faire de «burn out» en partant. Ce à quoi il a répondu «Do whatever you like, sir»! Je n’ai pas fait de burn out…mais je n’ai pas manqué mon accélération!
 


L’intérieur de cette Shelby a des sièges qui lui sont bien identifiées (Photo Éric Descarries)
 
De la 81, j’ai pris le New York State Thrumay vers Buffalo pendant environ 45 minutes pour sortir à la route 14 qui descend le long du lac Seneca (la fameuse et superbe route des vins du New York) vers Watkins Glen (environ 50 minutes). À la sortie du village, il y a une route qui nous mène en quelques minutes au Circuit de Watkins Glen. Tout le long du trajet, la Shelby n’a fait que ronronner. Il n’y a qu’à un arrêt sur la 401 (à un des fameux relais En Route de Canadian Tire) que je suis sorti un peu plus vite. J’ai passé les vitesses de première à deuxième et j’ai alors écrasé. Les pneus arrière se sont alors mis à patiner et j’ai laissé deux traces noires sur le pavé. On était déjà rendu à 120 km/h!
 
La journée au circuit fut superbe. On y a rencontré plusieurs Québécois dont certains évoluaient sur la piste avec des Mustang (incluant Paul Bissonnette de Ford du Canada). Il y avait aussi des Canadiens sur place. Vers la fin de la journée, nous avons tenu à assister au rassemblement des Mustang dans Watkins Glen et au début de la reconstitution de la course au cœur de la veille comme cela se faisait durant les années cinquante (sauf que cette fois, il ne s’agissait que deux tours de parade à basse vitesse avec les autos de course). Le retour s’est effectué sans anicroche…sauf aux douanes canadiennes. L’officier en poste m’a clairement demandé en français : «Français ou Anglais?» (l’auto avait des plaques du Québec). J’ai répondu :«Les deux, both». Il m’a alors posé une question que j’ai à peine comprise et à laquelle j’ai répondu en français. C’est alors qu’il m’a sèchement dit «I don’t understand French!». Sa question, apparemment, était : «Only you two?» alors que j’avais compris  «D’où venez-vous ?». Là, il est devenu agressif me posant tout un tas de questions, la pire étant : «Do you have exotic animals with you? (Avez-vous de animaux exotiques avec vous?). Ce que j’ai eu l’envie de lui répondre ;« Oui, une Mustang Cobra… un cheval-serpent c’est-y assez exotique cela?». Mais je ne l’ai pas fait.
 
Le reste s’est vraiment passé sans histoire. Toutefois, j’aimerais terminer ce petit «road trip» en vous donnant mes résultats de consommation : 10,5 L/100 km! Oui, oui! Quelque 662 chevaux et que 10,5 L/100 km (j’imagine qu’au 100 km/h recommandés, nous serions tombés à moins de 10 L/100 km). Aucun mal au dos, aucune fatigue physique causée par l’auto… la preuve que l’on peut voyager avec un «supercar» américain en toute quiétude! C’est tout ce que je voulais prouver! Incidemment, une telle Mustang valait autour des 75 000$. C’est de l’argent, allez-vous me dire. Mais c’est moins que la moitié prix de ces exotiques importées. Rappelez-vous, elle peut faire 200 m/h (320 km/h), elle affiche une tenue de route remarquable, elle peut accepter quatre personnes à son bord, elle propose un coffre digne de ce nom et c’est une Ford que presque tous les concessionnaires de la marque peuvent réparer…au besoin!
 
À Watkins Glen
 
Je n’ai passé que quelques heures à Watkins Glen (vous pouvez en voir un reportage avec photos dans le Cahier de l’Auto de La Presse de lundi le 17 septembre). Mais ce fut magique. Des autos de course du passé, des Mustang, en voulez-vous, en v’là (je commence à développer toute une affinité pour la marque) et une atmosphère du tonnerre. Il n’en coûte qu’une cinquantaine de dollars pour le week-end et on peut presque tout voir et tout toucher, des vieilles Anglaises aux Formule Un des années quatre-vingt en passant par des autos NASCAR et des légendes de la course automobile. Si vous êtes un véritable amateur de courses automobiles, il vous faut faire un pèlerinage à cet évènement au moins une fois dans votre vie…
 


Le U.S, Vintage Grand Prix Watkins Glen honorait la marque Mustang cette année, cinquante ans après que le premier prototype de ce nom fut dévoilé à son célèbre circuit (Photo Éric Descarries)
 


Il y a toute une variété de voitures de course anciennes qui participent au U.S. Vintage Grand Prix (Photo Éric Descarries)
 


Certaines autos de course datent même d’avant la Deuxième Grande Guerre (Photo Éric Descarries)
 


Le vendredi soir, on procède à une reconstitution du U.S. Grand Prix des années cinquante dans les rues de Watkins Glen (Photo Éric Descarries)
 
Et à Terrebonne
 
Vous croyez mon week-end fini? Ben non! J’ai commenté une course NASCAR samedi soir à RDS puis, dimanche, je me suis rendu à l’exposition des voitures anciennes du Club des Voitures Anciennes et Classiques de Montréal (VACM) à l’Île-des-Moulins à Terrebonne où j’ai rencontré plusieurs amis et des amateurs de voitures anciennes et de NASCAR. Décidemment, nous n’avons rien à envier à nos voisins du sud quant il est question d’évènements automobile du genre! J’ai profité de cette exposition pour établir de nouveaux contacts et de planifier de nouveaux articles non seulement pour ce site mais aussi pour le Cahier! Mordu de l’auto, vous dites?
 


L’exposition de l’Île-des Moulins à Terrebonne est toujours aussi extraordinaire. (Photo Éric Descarries)

oldbug

  • Mustangueur confirmé
  • ***
  • Messages: 122
  • Sexe: Homme
  • Lieu: Bergerac
Re : Shelby GT 500, 2013 De Terrebonne Québec à Watkins Glen, État de New York
« Réponse #1 le: 19 septembre 2012, 08:44:21 am »
Sympa le récit et je remarque que les compteurs existent en km/h en principal, je ne le savais pas.
VW cox 60, VW cox 67, VW Variant 70,MINI Clubman COOPER S 2012, INFINITI FX 30D Premium S 2012 et ???

Babass

  • Représentant régional
  • *****
  • Messages: 13909
  • Sexe: Homme
  • Rhône Alpes
  • Lieu: 38 Isère - Rhône Alpes
  • Mustang: Mustang GT/CS 2009
Re : Shelby GT 500, 2013 De Terrebonne Québec à Watkins Glen, État de New York
« Réponse #2 le: 19 septembre 2012, 10:44:15 am »
Merci pour le reportage  ap:lo
Présentation de ma Mustang GT/CS 2009 (clique sur la  bannière) ==>

New Shelby 500

  • Alias Phil'
  • Mustangueur intoxiqué
  • *****
  • Messages: 7537
  • Sexe: Homme
  • Lieu: VAULX MILIEU (France)
  • Mustang: ... après SHELBY GT500 2009, NEW SHELBY GT500 2011, NEW SHELBY GT500 2013 !!!
Sympa le récit et je remarque que les compteurs existent en km/h en principal, je ne le savais pas.

Auto canadienne  ;)
Je préfère vivre mes rêves que rêver ma vie !

MustangGT

  • Mustangueur intoxiqué
  • *****
  • Messages: 1568
Sympa le récit et je remarque que les compteurs existent en km/h en principal, je ne le savais pas.
Oui, toute les voitures Canadienne son métrique d’abord.   :v:

New Shelby 500

  • Alias Phil'
  • Mustangueur intoxiqué
  • *****
  • Messages: 7537
  • Sexe: Homme
  • Lieu: VAULX MILIEU (France)
  • Mustang: ... après SHELBY GT500 2009, NEW SHELBY GT500 2011, NEW SHELBY GT500 2013 !!!
Re : Shelby GT 500, 2013 De Terrebonne Québec à Watkins Glen, État de New York
« Réponse #5 le: 19 septembre 2012, 14:45:10 pm »
Les veinards!!!
Je préfère vivre mes rêves que rêver ma vie !

oldbug

  • Mustangueur confirmé
  • ***
  • Messages: 122
  • Sexe: Homme
  • Lieu: Bergerac
Re : Shelby GT 500, 2013 De Terrebonne Québec à Watkins Glen, État de New York
« Réponse #6 le: 19 septembre 2012, 20:55:28 pm »
Excellent, comment se fait il que les imports ne viennent pas du Canada ?
Prix plus élevés ?
VW cox 60, VW cox 67, VW Variant 70,MINI Clubman COOPER S 2012, INFINITI FX 30D Premium S 2012 et ???

MustangGT

  • Mustangueur intoxiqué
  • *****
  • Messages: 1568
Re : Shelby GT 500, 2013 De Terrebonne Québec à Watkins Glen, État de New York
« Réponse #7 le: 19 septembre 2012, 21:33:51 pm »
Voilà un autre article publié aujourd’hui pour les amateurs sur la Ford Mustang Shelby 2013

Fiche technique et prix Ford Shelby GT500 2013
Selon un taux de change du 19 sept. 2012
* Prix Shelby GT500 Coupe (can 63,249.00 $) (49 653,79 euro)
* Prix Shelby GT500 Cabriolet (can 68,249.00 $) (53 579,05 euro)
http://www.auto123.com/fr/ford/shelby-gt500/2013?carid=1131805801


Trop c'est trop!
FORD Mustang Shelby GT500 2013 
Essai routier


Par Auto123.com
mercredi, 19 septembre 2012
Source:
http://www.auto123.com/fr/ford/shelby-gt500/2013/essais-routiers?carid=1131805801&artid=147747


La dernière version de la Shelby GT500 incarne l’aboutissement d’un assaut technologique destiné à créer la Mustang la plus rapide jamais fabriquée jusqu’à maintenant. Il en résulte une voiture à la maniabilité et aux performances de freinage de renommée mondiale, dotée de la puissance de deux Porsche Cayman Rs et du plus puissant V8 installé en usine actuellement offer


Il suffit d’un peu plus de 60 000 $ pour en posséder une, dotée d’un climatiseur, de porte-gobelets et même d’une garantie.

La Shelby, propulsée au rang de fusée à quatre places, dispose maintenant d’un aérodynamisme et des meilleurs systèmes de freinage et de soutien jamais installés sur une Mustang. Elle pourrait atteindre les 320 km/h, exploit rendu possible en grande partie grâce à l’indécente puissance du moteur. Il ne vous reste qu’à décider si vous voulez vraiment accéder à une telle vitesse dans une voiture dotée d’un essieu arrière rigide.

La nouvelle Shelby V8
La dernière Mustang à arborer l’insigne « Cobra » de Shelby utilise un compresseur volumétrique Eaton TVS à admission refroidie pour alimenter le moteur de 5,8 L en air et carburant à indice d’octane élevé à une pression d’environ 14 lb/po2.

Ses 662 chevaux tourneront en ridicule la Ferrari ou l’AMG de votre copain le plus fortuné. Il suffit aux passionnés qui se trouvent à proximité d’entendre le bruit du moteur, même au démarrage, pour esquisser un sourire, rire à gorge déployée et murmurer tout bas un juron.

Son allure suscite encore plus l’étonnement. Aucune calandre à l’avant, ce qui réduirait d’ailleurs sa vitesse. Elle a "cependant" des prises d’air, des conduits de refroidissement, un aileron, un profil avant qui dévore les courbes et des tuyaux d’échappement de la taille d’un canon, tous essentiels afin de stabiliser, refroidir et aérer adéquatement la GT500.


La dernière Mustang à arborer l’insigne « Cobra » de Shelby utilise un compresseur volumétrique Eaton TVS à admission refroidie. (Photo: Justin Pritchard)

Une conformité étonnante
En dépit de ses indices visuels et sonores, la Shelby GT500 est une voiture plutôt calme si vous ne la conduisez pas trop rudement. Sa puissance totale comparable à celle d’un cuirassé permet d’utiliser seulement la troisième vitesse pour tous les déplacements de la journée. En ville ou sur la route, elle se montre décontractée, plutôt silencieuse, calme et même facile à vivre. Le grand confort des sièges Recaro et l’impressionnant toit de verre rendent, tout compte fait, la promenade vachement agréable. Son régime moteur très bas sur l’autoroute et plus de puissance disponible à bas régime (1500 rpm) que quelques Kia permettent de réduire considérablement sa consommation d’essence.

On parle ici de 11 L/100 km à une vitesse stable près de la vitesse légale. Toutefois, il est tellement facile d’accélérer qu’avant même de vous en rendre compte, cette Shelby vous aura déjà fait largement dépasser la limite permise, si vous n’êtes pas assez prudent.


En dépit de ses indices visuels et sonores, la Shelby GT500 est une voiture plutôt calme si vous ne la conduisez pas trop rudement. (Photo: Justin Pritchard)

Le diable se déchaîne
Fouettez la totalité de ses 662 chevaux et vous oscillerez, ainsi que vos passagers, entre la transformation extrême, la crise cardiaque et le traumatisme cervical.

Enfoncez l’accélérateur et vous verrez son nez se soulever brusquement pendant que l’arrière s’abaisse et frétille. Aux environs de 3 500 tours, un sifflement aigu provenant de la double turbine du compresseur à vis se mêle aux grondements du système d’échappement qui envahissent la cabine.

Pas de pause, de point mort ou d’anticipation. Juste une accélération instantanée, terrifiante, interrompue par de courts moments de silence et d’apesanteur lorsque le conducteur passe à une vitesse supérieure. L’embrayage lourd et le bras de vitesse encoché ajoutent une touche de ténacité à l’expérience.

Soyez vigilant lorsque vous roulez à plein régime puisque l’arrière peut rapidement déraper, même en deuxième ou en troisième. Conduite par un novice arrogant, cette machine pourrait s’enlaidir très rapidement ou du moins, exiger un changement de pneus et un nettoyage des sièges.

Les rapports sont très longs. Un bon départ pourrait vous propulser en deuxième à plus de 100 km/h en 3,5 secondes. Le deuxième rapport, bien court en durée, fait atteindre une vitesse qui forcerait la police de la plupart des provinces à saisir votre voiture. Il reste encore quatre vitesses…

Le raisonnement est donc très simple : la GT500 atteint un niveau de puissance vraiment inutile sur les routes dotées de limites de vitesse. Si vous ne possédez pas la sagesse d’un moine bouddhiste, cette bête réservera le même sort à votre permis de conduire que la malbouffe à votre estomac : elle l’anéantira.


Fouettez la totalité de ses 662 chevaux et vous oscillerez, ainsi que vos passagers, entre la transformation extrême, la crise cardiaque et le traumatisme cervical. (Photo: Justin Pritchard)

Au-delà de la vitesse
Les amortisseurs ajustables Billstien assurent un support ferme en mode « sport » et sont tout de même adéquats pour la conduite quotidienne en mode « normal ».

La direction peut être actionnée en mode normal, confort ou sport, ce qui permet de modifier l’effort et la sensation d’une simple pression du doigt. Tous ces modes utilisent un ratio très direct, qui travaille avec les amortisseurs rigides pour une réponse vive de la direction. Les freins Brembo s’ajustent pour assurer des arrêts instantanés et une bonne sensation de la pédale.

Bonne nouvelle : une fonction de "contrôle du lancement" permet aux amateurs de course d’accélération de franchir la ligne de départ sans atterrir à l’envers au sommet de l’arbre le plus près. Vous pouvez même vous référer à une panoplie d’indicateurs de performance situés sur l’écran informatisé du conducteur aux côtés des applications destinées à la course.


Les amortisseurs ajustables Billstien assurent un support ferme en mode « sport ». (Photo: Justin Pritchard)

Trop c’est trop
Finalement, les performances dépassent largement ce que les conducteurs peuvent apprécier ou utiliser en temps normal. Elles se rapprochent plutôt de la puissance militaire américaine et suscitent l’hyperstimulation sensorielle recherchée par les amateurs de vitesse et les vantards.

Ce sont les propriétaires qui roulent sur une piste ou sur un circuit qui auront effectué le meilleur investissement. La Ford Mustang Shelby GT500 2013 est simplement trop rapide, trop agressive et trop extrême pour nos routes et autoroutes.

Ce qui constitue un excellent argument de vente.


 

Sujets similaires

  Titre / Démarré par Réponses Dernier message
34 Réponses
5023 Vues
Dernier message 15 janvier 2010, 11:35:18 am
par Babass
6 Réponses
3205 Vues
Dernier message 15 mars 2011, 23:36:27 pm
par Thierry
4 Réponses
11283 Vues
Dernier message 07 avril 2011, 18:47:59 pm
par shelbyto
1 Réponses
1398 Vues
Dernier message 04 février 2012, 22:32:30 pm
par New Shelby 500
19 Réponses
3101 Vues
Dernier message 25 mars 2012, 19:38:47 pm
par Kantero
2 Réponses
1142 Vues
Dernier message 07 février 2012, 09:27:57 am
par le gugusse de Montauban
261 Réponses
8251 Vues
Dernier message 23 avril 2013, 09:26:14 am
par Scott
5 Réponses
839 Vues
Dernier message 06 août 2012, 22:14:10 pm
par R-Geiz
1 Réponses
583 Vues
Dernier message 01 novembre 2012, 23:11:38 pm
par R-Geiz
14 Réponses
1855 Vues
Dernier message 28 février 2014, 17:51:11 pm
par Maestro

Concours photo

Concours photo.

Gagnant 2013

Concours photo 2013

Partenaires




Fred Mustang garage Ardennes




HI-FI Audio Ford Mustang







Entretien, préparation, restauration Ford Mustang

Sur Facebook


Site Meter

Powered by EzPortal
Sitemap 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 

Back to top